Articles et actus techniques
Ouest Occitanie

Blés : privilégier les formes solides pour le dernier apport d’azote

Le dernier apport d’azote peut être réalisé avant que les blés n’atteignent l’épiaison. A gérer idéalement avec un outil de pilotage.

Apport d’azote en fin de montaison des blés au printemps 2023 en Occitanie

L’apport d’azote en fin montaison, ou apport qualité, est à positionner idéalement entre le stade dernière feuille étalée (DFE) et le stade gonflement des blés, avec de préférence une période de pluie juste après pour le valoriser.

Cet apport permet de sécuriser la teneur finale en protéines. Il est particulièrement important sur les blés de force et les blés durs. Eviter à ce stade les formes liquides, et préférer une forme solide qui se montre plus efficace à ces stades pour maximiser le rendement et la teneur en protéines (ammonitrate de préférence ou urée en granulés avec NBPT. L’urée sans inhibiteur d’uréase reste légèrement en retrait sur la teneur en protéines).

La dose de cet apport est à ajuster en fonction du potentiel atteignable au moment de l’apport et de la variété.

Voici, pour chaque variété de blé, des propositions de dose à apporter fin montaison,  pouvant être ré-évaluée par le biais d’un outil de pilotage.

Tableau 1 : Dose d'azote de mise en réserve conseillée pour la fin montaison du blé tendre selon la variété
Tableau 4 : Dose de mise en réserve pour la fin montaison du blé tendre

Tableau 2 : Dose d'azote de mise en réserve conseillée pour la fin montaison du blé dur selon la variété
Tableau 5 : Dose de mise en réserve pour la fin montaison du blé dur

Tableau 3 : Dose d'azote de mise en réserve conseillée pour la fin montaison du blé améliorant selon la variété
Tableau 6 : Dose de mise en réserve pour la fin montaison du blé améliorant

Réagissez !

Merci de vous connecter pour commenter cet article.

Se connecter
Ou connectez-vous avec
Pas encore inscrit ?
Créer un compte
Mot de passe oublié

Un email vous sera envoyé pour réinitialiser votre mot de passe.