Les maladies virales des céréales à paille : mieux les connaître pour mieux protéger

Cette formation a pour objectif de vous apporter et de partager les connaissances approfondies sur les maladies virales des céréales à paille avec des éclairages sur les principales avancées et les travaux en cours. L’objectif est d’appréhender la lutte dans sa globalité. Seront abordés les ravageurs aériens vecteurs de viroses des céréales à paille (JNO et maladie des pieds chétifs) et les mosaïques des céréales à paille.

Pour cette formation :
Sur mesure
Consulter

Objectifs

A l’issue de la formation, les participants seront capables de :

- identifier les principaux symptômes des maladies virales présentées et les risques de confusion.

- comprendre les principaux mécanismes d'infection.

- proposer des itinéraires de conduite culturale permettant d'abaisser le risque vis-vis des maladies virales.

Contenu

1. Définitions - Virus transmis par cicadelles : Maladie des pieds chétifs

 Définitions des virus des céréales à paille.

 Les maladies virales des céréales à paille transmises par les cicadelles (maladie des pieds chétifs) :

  • Connaissance des vecteurs (reconnaissance - cycle - mode de transmission)
  • Virus incriminés (WDV)
  • Maladie des pieds chétifs : Eléments d’épidémiologie
  • Nuisibilité selon cultures

2. Virus transmis par pucerons d’automne et JNO

  • Connaissance des vecteurs (reconnaissance - cycle - mode de transmission)
  • Virus incriminés (complexe BYDV)
  • JNO : Elements d'épidémiologie
  • Nuisibilité selon cultures

3. Virus transmis par Polymyxa graminis : Mosaïques des céréales

  • Les vecteurs, lien avec les virus, conditions favorables
  • Les virus : sur orge, blé tendre, blé dur et triticale
  • Seul moyen de lutte : la sélection de variétés résistantes

4. Méthodes d’analyses et de diagnostics, conséquences sur la production

Facteurs de risque favorables aux maladies virales (climat, pratiques culturales …) :

  • Evaluation du risque, nuisibilité, observations
  • Identification des symptômes et risques de confusion

 Méthodes de lutte et enseignements des dernières campagnes :

  • Méthodes de lutte indirecte agronomique (tolérance variétale, techniques culturales…)
  • Méthodes de lutte directe phytosanitaire

 Enjeux et perspectives

Moyens et méthodes pédagogiques

  • Exposés, échanges et débats.
  • Remise des notes et schémas d’exposés.

Pour une session comprenant une mise en application sur le terrain : Observation de symptômes de JNO (sur un dispositif expérimental)

Moyens d’évaluation

Le formateur réalise un tour de table en début de formation. De manière informelle, il contrôle les acquis de nouvelles connaissances des participants tout au long de la formation, notamment par le jeu des questions/réponses et des exercices d'application. Une évaluation individuelle des acquis et de la satisfaction est réalisée en fin de formation. L'appréciation du formateur est également recueillie après la formation.

Public

Techniciens du développement, des organismes économiques et de l'agrofourniture. Enseignants. Formation s’adressant à toute personne travaillant dans le milieu agricole.

Pré-requis

Aucun

Sur mesure

Cette formation peut être réalisée en intra-entreprise, avec adaptation du contenu aux besoins spécifiques de votre organisme, pour un groupe de salariés, de clients ou d'agriculteurs.

Catalogue des formations

Retrouvez toutes les formations proposées par ARVALIS et Terres Inovia

Nous sommes certifiés

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d’action suivante : ACTIONS DE FORMATION.
Se connecter
Ou connectez-vous avec
Pas encore inscrit ?
Créer un compte
Mot de passe oublié

Un email vous sera envoyé pour réinitialiser votre mot de passe.