Articles et actus techniques
Ouest Occitanie

Azote sur céréales : peu de parcelles nécessitent un apport au tallage

C’est le moment de calculer la dose prévisionnelle d’azote pour cette campagne céréales 2022 / 2023, et de piloter le premier apport d’azote.
Fertilisation azotée de l’orge en sortie d’hiver 2023 en Occitanie

Le premier apport d’azote se raisonne en fonction de la disponibilité d’azote dans le sol en sortie hiver. Les apports au moment du tallage permettent d’alimenter le blé jusqu’au stade épi 1 cm, sans subir de carence.

Les besoins de la plante entre le semis et le stade épi 1 cm  sont faibles et estimés à maximum 60 kg N/ha. Le premier apport ne doit donc pas dépasser cette valeur dans la mesure où :

  • L’excédent ne sera pas valorisé par la plante, il ne permettra donc pas de maximiser le rendement ou la teneur en protéines.
  • Un excès d’azote peut entraîner des problèmes de verse physiologique, retarder la montaison et favoriser l’apparition de certaines maladies, comme l’oïdium.

De hauts niveaux de reliquats

Les reliquats entrée hiver 2023 sont élevés (entre 90 et 200 kg N/ha) et le climat globalement sec depuis les semis n’a pas occasionné de lessivage. Les reliquats sortie hiver seront donc importants dans de très nombreuses parcelles. L’apport tallage n’est pas nécessaire dans la plupart des situations.

Dans certains cas (précédent avec bons rendement et fertilisation azotée faible), il est néanmoins conseillé (tableau 1).

Tableau 1  : Conseil d’apport au stade tallage pour une pluviométrie inférieure à 248 mm du 1er octobre 2022 au 1er mars 2023
Cas des stations de Auch (32)  – En Crambade (31) – Montans (81) – Castelnaudary (11) – Carcassonne (11)

Dans les situations particulières (précédent atypique, couvertures des sols, intégration de matière organique ponctuel ou régulière) ou pour affiner le conseil,  une mesure des reliquats azotés sortie hiver est indispensable pour décider d’un éventuel apport d’azote au stade tallage .

Quand l’apport est nécessaire (rare situation cette année), il peut être effectué courant tallage (début à fin tallage).

A noter que la bande de double densité de blé est également un outil visuel pour déclencher les apports précoces.

Quelle valeur A en 2023 ?

La valeur A correspond au coefficient de minéralisation de l’année précédente. Sa valeur définitive est de 135 kg N/ha.
C’est la dernière année de publication de la valeur A : la méthode des bilans Sud-Ouest évoluant, une valeur A par type de sol sera désormais définie pour cinq ans. Elle permettra de mieux prendre en compte les différences de sols dans leurs capacités à minéraliser. Les observations réalisées ont montré que la variation par type de sol est plus importante que la variation annuelle en lien avec la pluviométrie.

Réagissez !

Merci de vous connecter pour commenter cet article.

Se connecter
Ou connectez-vous avec
Pas encore inscrit ?
Créer un compte
Mot de passe oublié

Un email vous sera envoyé pour réinitialiser votre mot de passe.